Souvenirs

Chasse aux cocos 2014

0

Cette année, nous avons fait une chasse aux cocos un peu spéciale. Mon fils adore Toupie et Binou. Dans un des livres, il y a une histoire qui s’appelle la chasse au trésor. J’ai eu l’idée de lui faire une chasse au trésor comme dans son livre. Le lapin de Pâques est donc venu durant la nuit lui apporter un message lui indiquant comment se déroulerait la chasse. Le lapin l’a envoyé au parc glisser 10 fois avec Papa avant qu’ils ne reviennent à la maison. Durant ce temps-là, le « Lapin » s’est affairé à installer le trésor et les pointillés roses (comme dans l’histoire de son livre). Voici le résultat en images:

Chasse aux cocos 2014
Voici le dernier coco trouvé! Il faut entrer dans la maison maintenant!

PointilleRose
Voici les fameux pointillés roses! Ils ont eu presque plus de succès que le trésor lui-même!

Toupipe et Binou
Et au bout du pointillé rose, il y avait le trésor! Maman avait fait une commande spéciale au Lapin de Pâques! Une belle toile pour décorer sa chambre!

L’avez-vous fait? Y avez-vous été?

6

GlobeTerrestreJe naviguais comme à mon habitude d’un blogue m’amenant à un autre et j’ai trouvé cet article. Je n’ai pas pu résisté et je vous fait ma liste. Les règles sont simples, on met en gras ce qu’on a déjà fait dans notre vie. Je vous mets aussi quelques explications dans certains cas. (On peut s’apercevoir que la liste est sûrement d’origine des USA.)

1. Commencer son propre blogue. (Celui-là est trop évident, sinon vous ne seriez pas entrain de me lire!)
2. Dormir sous les étoiles.
3. Jouer dans un orchestre.
4. Visiter Hawaï. (C’est dans mes projets de voyage, je ne sais pas quand…)
5. Regarder une pluie de météorites. (Les Perséides, évidemment!)
6. Donner au-dessus de vos moyens à un organisme de charité.
7. Aller à Disneyland/DisneyWorld. (J’ai été tout près de Disneyland mais je n’ai pas eu le temps d’aller visiter.)
8. Gravir une montagne.
9. Prendre une mante religieuse dans vos mains. (Ouach! Moi pis les bibittes! Je laisse cela à mes hommes!)
10. Chanter un solo. (Chanter avec une chorale d’enfants et quelques autres enfants mais jamais seule.)
11. Sauter en bungee. (Jamais de la vie, me retrouver la tête en bas en train de valser sous un pont! Cependant, j’ai eu le courage de m’élancer d’une tyrolienne.)
12. Visiter Paris.
13. Regarder un orage électrique sur une plage.
14. Vous enseignez vous-même un art depuis le début.
15. Adopter un enfant.
16. Avoir un empoisonnement alimentaire. (Deux fois plutôt qu’une! Méfiez-vous du ketchup qui reste trop longtemps au soleil lors des festivals durant l’été.)
17. Marcher au sommet de la Statue de la Liberté. (Dans ma liste de choses à faire…)
18. Avoir fait pousser ses propres légumes.
19. Avoir vu la Mona Lisa en France de vos propres yeux.
20. Passer une nuit à dormir dans un train. (J’ai fait de court voyages en train en Allemagne mais pas assez long pour y dormir.)
21. Faire une bataille d’oreiller. (Qui n’en n’a pas fait quand on est enfant???)
22. Faire de l’auto-stop. (Jamais de la vie!)
23. Prendre une journée de congé maladie alors que vous n’étiez pas malade. (À l’époque où je travaillais, j’étais plutôt du genre à me traîner à l’ouvrage jusqu’à temps que je n’en puisse plus… Mauvaise manie, je sais…)
24. Construire un fort en neige. (J’ai grandi dans un petit village en Abitibi et on ne manquait pas de neige pour se creuser des tunnels.)
25. Prendre un agneau dans vos bras.
26. S’être baigner nu.
27. Courir un marathon.
28. Faire un tour de gondole à Venise. (Dans ma liste de choses à faire…)
29. Avoir vu une éclipse totale de soleil. (Je me souviens en avoir vu au moins deux partielles, mais complètes??? Je n’en ai pas de souvenirs.)
30. Regarder un lever/un coucher de soleil. (Lorsque je lève ma toile le matin, je regarde par la fenêtre et j’ai le lever du soleil en direct.)
31. Frapper un coup de circuit. (J’étais trop poche au base-ball… j’étais plutôt du style à faire un but sur balle…)
32. Aller en croisière. (Dans ma liste de chose à faire… peut-être dans un avenir pas trop lointain…)
33. Avoir vu les chutes du Niagara en personne.
34. Visiter l’endroit d’origine de vos ancêtres. (Je suis une maniaque de généalogie. J’ai un site web depuis une douzaine d’années sur ma famille paternelle et un jour une dame de France m’a mis sur la piste de mes ancêtres car les recherches avaient été infructueuses jusqu’à date. Il y avait eu une confusion entre l’orthographe de deux villages. À l’automne 2008, j’ai eu la chance de visiter un groupe de villages où mes ancêtres ont vécu. Ce fut très émouvant pour moi de voir le village de mes ancêtres en Auvergne. Un de mes plus beaux souvenirs de ce voyage.)
35. Avoir visiter une communauté Amish.
36. Avoir appris une langue étrangère par vous-même.
37. Avoir assez d’argent pour être satisfait.
38. Avoir vu la Tour de Pise en personne.
39. Avoir fait de l’escalade. (J’aimerais beaucoup mais mon body ne me le permet pas.)
40. Avoir vu le David de Michel-Ange.
41. Chanter du karaoke. (Yeurk!)
42. Avoir vu jaillir le geyser « Old Faithful » en personne. (Dans ma liste de chose à faire…)
43. Payer un repas à un étranger dans un restaurant.
44. Visiter l’Afrique.
45. Marcher au clair de lune sur la plage. (Dans ma liste de choses à faire…)
46. Être transporter en ambulance.
47. S’être fait peindre son portrait. (Je n’ai pas de peinture comme tel, mais ma meilleure amie m’a fait un fusain d’une photo qu’elle avait de moi.)
48. Aller à la pêche en haute mer.
49. Avoir vu la chapelle Sixtine en personne.
50. Aller au sommet de la Tour Eiffel à Paris. (Le troisième étage était fermé lors de mon passage. J’ai été au deuxième étage.)
51. Avoir fait de la plongée sous-marine. (J’aimerais bien mais je déteste me mettre le visage dans l’eau!)
52. Donner un baiser sous la pluie. (J’ai posé la question à mon mari et on ne s’en souviens pas, ni un, ni l’autre.)
53. Jouer dans la boue.
54. Aller dans un ciné-parc.
55. Apparaître dans un film. (Pas dans un film, mais j’ai donné une entrevue dans un documentaire et j’ai participé deux fois à des quiz télévisés.)
56. Avoir visiter la Grande Muraille de Chine.
57. Partir une entreprise.
58. Prendre des cours d’arts martiaux. (J’ai pris deux cours d’auto-défense au cégep.)
59. Visiter la Russie. (Je n’y suis pas allée mais j’ai un cours de russe à mon actif.)
60. Faire le service à une soupe populaire.
61. Vendre des biscuits pour les Guides (Scoutisme).
62. Aller observer les baleines. (Dans la liste des choses à faire…)
63. Recevoir des fleurs sans aucune raison. (Plusieurs fois!!!)
64. Donner du sang. (Quand j’étais plus jeune, je l’ai fais quelques fois, mais maintenant j’ai trop souvent le plaisir de le donner au laboratoire pour des analyses…)
65. Sauter en parachute.
66. Visiter un camp de concentration Nazi. (Struthof en Alsace, à quelques jours du 50e anniversaire de la fin de la guerre. Je me souviens de l’atmosphère très poignante lors de la visite du cimetière.)
67. Avoir un chèque qui a rebondi.
68. Voler en hélicoptère.
69. Garder un jouet d’enfance. (Eh oui! Je suis du type écureuil… 🙂 Mais je me soigne tranquillement!)
70. Visiter le « Lincoln Memorial » à Washington.
71. Manger du caviar. (Pouach!)
72. Faire une courtepointe.
73. Avoir été à Times Square.
74. Avoir visité les Everglades en Floride.
75. Avoir été mis à la porte de votre emploi. (On m’a dit poliment qu’il n’y avait plus assez de job pour moi alors que je savais très bien que c’était faux. J’étais surnuméraire depuis un bout de temps et j’avais osé demander la semaine d’avant mon 0,25$ d’augmentation auquel j’avais droit.)
76. Avoir vu le changement de la garde à la Tour de Londres.
77. S’être casser un os.
78. Avoir fait de la vitesse en motocyclette.
79. Avoir vu le Grand Canyon en personne. (Dans la liste des choses à faire… très prochainement j’espère…)
80. Publier un livre. (J’aimerais bien mais je n’ai pas encore trouver le sujet!)
81. Visiter le Vatican. (J’aimerais avoir accès à ce qui n’est pas dans les visites guidées! ;))
82. Acheter une automobile neuve.
83. Marcher dans Jérusalem.
84. Avoir sa photo dans le journal.
85. Lire la Bible au complet. (Dans une vie antérieure, je crois l’avoir lu au complet, sinon au moins aux trois-quart.)
86. Visiter la Maison Blanche.
87. Tuer et préparer un animal pour le manger. (J’ai demeuré plus de trente ans en Abitibi! C’est normal d’aller à la chasse et à la pêche là-bas.)
88. Avoir eu la « picotte ».
89. Sauver la vie de quelqu’un.
90. Avoir siégé sur un jury.
91. Rencontrer quelqu’un de célèbre.
92. Faire partie d’un club de lecture.
93. Avoir perdu quelqu’un de cher. (Ma mère, il y a vingt ans et mon père la semaine dernière.)
94. Avoir eu un enfant. (Ma plus belle réalisation à ce jour!)
95. Avoir vu le fort Alamo en personne.
96. S’être baigner dans le Grand Lac Salé.
97. Être impliqué dans une poursuite judiciaire. (J’espère que ça ne m’arrivera jamais.)
98. Être propriétaire d’un téléphone cellulaire.
99. Avoir été piqué par une guêpe.
100. Avoir lu un livre entier en une seule journée. (Ça fait longtemps, mais je l’ai déjà fait.)

Il y a 3 ans notre aventure débutait…

0
Il y a trois ans, aujourd’hui, notre aventure débutait. Mon mari passait son entrevue pour le poste qu’il occupe présentement. Par une magnifique journée ensoleillée, nous sommes venus ici. Fiston venait tout juste d’avoir trois mois. Ce n’était pas facile de paqueter les boîtes avec un bébé de cet âge-là, une chance qu’il dormait beaucoup! J’étais tellement épuisée. Ça faisait longtemps que nous voulions partir. Nous étions venus à deux ou trois reprises par le passé et nous avions beaucoup aimé la ville. Ce poste était essentiel pour que je puisse demeurer à la maison avec mon fils et nous ne regrettons pas notre choix.Merci à mon merveilleux mari qui va gagner notre croûte pour nous trois à chaque matin!

La lecture (4ème partie)

0
Après la petite parenthèse pour parler de mes lectures estivales, retournons à nos moutons… Bêêêê… Bêêêê… 😀
J’arrive donc en secondaire III à la Polyvalente dans la grande ville! Enfin! Toute une pièce consacrée aux livres! Youpi! Enfin quelque chose de nouveau à lire. Naturellement, les livres d’astronomie, d’archéologie et de sciences sont mes manuels de prédilection. Je peux aussi finir la lecture des livres de la Petite Maison dans la Prairie car la maison d’édition vient de finir de les traduire en français.
À la fin de mon secondaire IV, nous quittons la campagne pour la ville. Quel soulagement! Plus d’autobus à prendre pour aller à l’école! Quelle délivrance! Je m’abonne aussitôt à la bibliothèque municipale qui, en plus, est située pas très loin de chez-nous. Je peux enfin avoir accès à une vraie bibliothèque! En plus, il y a plein de magazines et de livres de référence à consulter sur place. C’est presque le paradis! Cependant, j’ai de moins en moins de temps pour lire pour le simple plaisir de lire. Avec la fin des études secondaires et le cégep qui commence ensuite, il n’y a plus beaucoup de temps pour lire pour le plaisir de lire. C’est l’heure de lire pour étudier.Le cégep possède tout de même une bibliothèque sur trois étages assez bien garnie. Des livres quand même assez récents mais surtout des livres axés sur l’éducation au collégial. Il y a aussi beaucoup de magazines scientifiques et sur d’autres sujets qui sont intéressants à lire et qu’on ne retrouve pas à la bibliothèque municipale.

Après mon passage à l’université, où il faut lire cinquante pages par semaine dans chacun des manuels de cours que l’on a, j’ai comme eu une écoeurantite aigüe de lire. J’avais énormément de difficulté à lire un livre, je relisais toujours la même phrase sans me souvenir de ce que j’avais lu l’instant d’avant. Donc, durant plusieurs années, la lecture s’est limité à des magazines car les articles n’étaient pas trop long et j’avais moins de problème à les lire. Mais, c’était des magazines surtout techniques, des instructions, comment faire ceci ou cela, pas de littérature.

Il y a eu une étincelle qui s’est allumée en moi lorsque nous avons acheté notre liseuse électronique. Soudain, c’est redevenu plaisant de lire et de rêvasser. J’ai pu télécharger à partir du projet Gutenberg un paquet de romans classiques. Vous savez le genre de romans qu’on se dit qu’il faudrait lire cela un jour. Depuis deux mois, j’ai lu au moins une bonne douzaine de livres à partir de ma liseuse et j’en ai encore des tonnes qui attendent d’être lus!

10 choses qui n’existaient pas quand j’avais 10 ans…

0
  1. Ordinateur
  2. Internet
  3. Téléphone cellulaire
  4. Chaussures avec des attaches en velcro
  5. Lecteur MP3
  6. DVD
  7. Télé par satellite
  8. Four micro-ondes
  9. Post-it
  10. Télécommande à distance (sans fil)

Ce que j’ai appris au secondaire (ou plutôt ce que je n’ai pas appris…)

1
J’ai découvert un article sur le blogue Christian Unschooling qui m’a fait beaucoup réfléchir…
En résumé, l’auteure fait le bilan de ce qu’elle a apprise à l’école secondaire et qui lui sert dans sa vie d’adulte de tous les jours. Je vais écrire ma propre version de cet article.
Qu’est-ce que j’ai appris au secondaire?
Bof, pas grand chose, mis à part l’art d’apprendre des choses par coeur pour ensuite les régurgiter sur une feuille d’examen.
Maths
  • Est-ce que j’ai fait un calcul de parabole ou d’hyperbole récemment? Non.
  • Est-ce que j’ai fait un calcul impliquant des sinus et des cosinus récemment? Non.
  • Est-ce que j’ai calculé une hypoténuse récemment? Non.
  • Est-ce que j’ai décomposé une équation du deuxième degré récemment? Non.
  • Est-ce que j’ai fait de la programmation linéaire récemment? Non.
  • Est-ce que j’ai calculé une fonction logarithmique récemment? Non.
  • Est-ce que j’ai résolu une équation quadratique récemment? Non.
Et pourtant, j’ai passé mes cours de mathématiques avec des moyennes de 80% et plus…
Histoire
J’ai toujours adoré l’histoire et j’avais une moyenne de 90% et plus. Mais, ce que je me souviens de mon cours, c’est que j’appelais ma meilleure amie au téléphone et qu’on répétait ensemble les questions d’examen, question de se bourrer le crâne bien comme il faut.
Anglais
Mon cauchemar… Je détestais l’anglais et ce même si j’avais des notes respectables d’à peu près 75% à 80%. J’ai eu une série de prof poches et inintéressant après le secondaire II qui m’ont complètement éteint. Maudit que j’avais hâte d’aller au cégep pour pouvoir enfin apprendre la langue de MON choix. Trois ans après mon secondaire, j’ai été passé une année à l’université en Ontario. J’ai étudié en langues modernes et je demeurais dans une résidence et c’est là que j’ai vraiment appris mon anglais au contact des filles qui étaient sur mon plancher. Car à mon arrivée, je ne savais que « yes », « no », « toaster » et peut-être « where’s the washroom? »
Sciences
J’ai fait biologie, chimie et physique. Biologie, j’ai adoré mais je suis tombée l’année où les profs ont fait la grève et on a dû coupé un mois de programme pour finir l’année. J’haïssais pour mourir les rapports de laboratoire. Le souvenir que j’en ai, c’est la dissection de rat qu’on avait faite. On était en équipe de trois et j’avais marchandé la dissection contre le rapport de laboratoire. Les deux filles étaient super contentes car elles voulaient pas toucher à la petite bête.
En chimie, secondaire IV j’ai aimé cela car j’avais un super de bon professeur. J’étais toujours une demie-section de chapitre en avance et j’attendais le cours du laboratoire pour pouvoir continuer le chapitre suivant. Au secondaire V, j’ai exécré mon cours. Un prof super ennuyant qui savait pas où il s’en allait.
Physique, décidément un cours à oublier. Beurk.
Et pourtant, tous ces cours-là je les ai passé haut la main avec des moyennes de 80% et plus.
Français
Une seule réflexion, pourquoi on a arrêté d’enseigner la grammaire après mon secondaire III? Les compréhensions de texte, c’était ce que je détestais le plus. Les présentations orales, yeurk. Pourtant, je n’ai aucun problème à faire une lecture en public ou à faire une conférence pour mousser la promotion d’un organisme dans lequel je suis impliquée. Je réussissais pourtant à avoir des notes respectables dans les 70% à 80%.
L’école secondaire ne m’a pas appris :
  • à changer une couche
  • à faire un biberon
  • à payer mes factures à temps
  • à faire la cuisine
  • à coudre
  • le contenu nutritif des aliments
  • à nettoyer ma maison
  • à être un parent compétent
  • à tricoter
  • à changer des essuie-glaces sur mon auto
  • à entretenir un potager
  • à respecter un budget d’épicerie
  • à négocier un prêt hypothécaire
  • à négocier l’achat d’une automobile
  • à donner les premiers soins à mon enfant quand il se blesse
  • à parler anglais
J’ai fouillé beaucoup sur internet à propos de toutes les méthodes d’éducation depuis une dizaine de mois environ et je ne sais toujours pas comment je vais m’y prendre pour éduquer mon fils. J’aime toujours les méthodes classique et de Charlotte Mason, mais le unschooling fait son chemin dans mon esprit de plus en plus. La seule chose dont je suis sûre présentement, c’est que je ne l’enverrai pas à l’école à quatre ans à temps plein comme c’est la norme ici, et ce, même si le préscolaire est optionnel comme au Québec.
Je réfléchis encore…

La lecture (3ème partie)

0
Je vais mettre mon histoire entre parenthèses pour cette semaine car il faut que je vous raconte mes lectures estivales.
Environ une famille sur deux vers la fin des années soixante avait acheter d’un colporteur des encyclopédies. Chez-nous, c’était l’encyclopédie de la Jeunesse en quatorze volumes, les dictionnaires encyclopédiques Quillet Grolier en dix volumes et la Science pour tous en huit volumes que mes parents avaient achetés avant que je naisse. Ces livres étaient mêmes dédicacés au nom des enfants. Notre bibliothèque familiale avaient donc deux tablettes de trois pieds de long dont ces trois encyclopédies en prenaient le trois-quart.Durant toute mon enfance, j’ai lu et relu l’Encyclopédie de la Jeunesse. Chaque volume était séparé en plusieurs sujets. Moi, mes sections préférées étaient : « Histoires, contes et récits » et « Tous les pays ». J’ai toujours aimé la géographie et en apprendre un peu plus sur les pays ainsi que les gens qui y habitent était fascinant. Dans l’autre section, il y avait toutes sortes de contes comme ceux des frères Grimm, ceux de Perrault, ceux d’Andersen, les Milles et une Nuits, les fables d’Ésope et de La Fontaine, etc… J’allais oublié la section « Qui, Pourquoi, Comment ». C’était la section qui expliquait certains sujets scientifiques aux enfants.

Dans les dictionnaires encyclopédiques Quillet Grolier, ce qui me fascinait le plus de ces volumes-là, c’était les planches illustrées qu’il y avait à l’intérieur. Je me souviens particulièrement de celle des instruments de musique du monde entier.

Durant les étés du début de mon secondaire, je me suis finalement attaquée aux volumes de La Science pour tous. Je m’étais donné l’objectif d’apprendre le tableau périodique par coeur et je l’ai appris. J’étais fascinée par l’astronautique et on parlait abondamment des projets de base lunaire et de station orbitale. Il y avait plusieurs illustrations en couleurs dedans et j’aimais bien rêvasser que je deviendrais peut-être astronaute un jour.

Mais surprise de taille au village, le dernier été avant que l’on déménage en ville, notre municipalité a eu droit à une bibliothèque municipale! Wouhou! Un gros deux étagères de bois sur roulettes qui s’ouvraient au milieu et qui en faisait quatre remplit de roman à l’eau de rose. Quelle déception j’ai eu… Mais bof, je me suis dit que je pourrais essayer un roman qui se passait dans le temps de Louis XIV avec des intrigues et tout le tralala… Je trippais pas mal fort sur le 17ème siècle à ce moment là.

(suite la semaine prochaine)

Haut de page