Pour éclairer ce que sont que les « Grands Livres », voici donc une liste (en ordre chronologique) qui couvre la période du Moyen-Âge/début Renaissance :
  • Boèce, La consolation de la philosophie (524)
  • Bède,  L’histoire ecclésiastique du peuple anglais (env. 650)
  • Beowulf (env. 1000)
  • Mabinogion (env. 1050)
  • Anselme de Cantorbery, Cur Deus Homo (env. 1090)
  • Thomas d’Aquin, Somme Théologique (env. 1273)
  • Dante, L’enfer (1320)
  • La Semonce de Tout-Homme (XIVème siècle)
  • Sire Gauvain et le Chevalier vert (env. 1400)
  • Chaucer, Les contes de Cantorbéry (env. 1400)
  • Thomas Malory, Le Morte d’Arthur (env. 1470)
  • Érasme, Éducation complète du prince chrétien (1510)
  • Machiavel, Le Prince (1513)
  • Thomas More, L’Utopie (1516)
  • Martin Luther, Commentaires de l’épître aux Galates (env. 1520)
  • Jean Calvin, L’institution de la religion chrétienne (1536)
  • Christopher Marlowe, La tragique histoire du Docteur Faust (1588)
  • Thérèse d’Avila, Vie de Sainte Thérèse de Jésus (1588)
  • Edmund Spenser, La Reine des Fées (1590)
  • William Shakespeare, Jules César (1599)
  • William Shakespeare, Hamlet (1600)
  • William Shakespeare, N’importe quelle autre pièce de théâtre (1592-1611)

(Liste tirée du livre The well-trained mind : A guide to classical education at home.)