La semaine passée, j’ai replongé dans la traduction du livre de Charlotte Mason. J’ai traduit trois autres points et j’en suis rendue presque au trois-quart des principes de bases. C’est long et je ne suis pas traductrice de métier. Mais je ne désespère pas de me rendre jusqu’au bout. Je me donne jusqu’à la fin du mois pour terminer la préface.