Charlotte Mason était une enseignante britannique qui vécu de 1842 à 1923. Bien qu’elle n’eût pas d’enfant et resta célibataire, elle fonda une école pour gouvernantes. Les gouvernantes à cette époque n’étaient pas que de simples gardiennes d’enfants mais aussi des préceptrices qui étaient responsables d’instruire les enfants à leurs charges.
À cette époque en Angleterre, l’éducation était encore réservée aux enfants des familles riches. Elle démontra avec sa méthode que les enfants des classes sociales moins nanties pouvaient être instruits. Sa méthode se résume ainsi : « L’éducation est une atmosphère, une discipline et une vie. »L’atmosphère faisant référence à l’environnement dans lequel l’enfant grandi. Charlotte croyait qu’elle constituait le tiers de l’éducation de l’enfant.

La discipline fait référence aux bonnes habitudes et aux bonnes manières. Cultiver de bonnes habitudes constituait le deuxième tiers de l’éducation de l’enfant.

Pour ce qui est de la vie, le troisième tiers de sa méthode, Charlotte croyait qu’il fallait donner aux enfants des idées vivantes et non des faits seulement. C’est pour cela que sa méthode d’enseignement a été construite autour de ce qu’elle appelle des « livres vivants ». Un livre vivant a été écrit avec passion comme une histoire et non comme un manuel scolaire aride et sec.

Elle enseignait l’épellation en dictant des passages des grands classiques qui communiquent des pensées plutôt qu’une liste de mots non reliés entre eux.

Elle préconisait que les enfants aillent jouer à l’extérieur le plus souvent possible, beau temps, mauvais temps. C’est pour cette raison que les notions académiques étaient vues en avant-midi et que l’après-midi était réservée pour aller dehors et observer la nature autour de soi.

Résumé de la méthode Charlotte Mason

Son approche pédagogique est caractérisée par:

  • de courtes leçons (entre dix et trente minutes selon l’âge de l’enfant)
  • les carnets nature pour y noter ses observations et dessiner ce que l’on a observé
  • la narration (orale ou écrite) pour bien comprendre la littérature
  • la copie pour parfaire sa calligraphie
  • un livre des siècles pour connecter les différents personnages historiques entre eux
  • la dictée tirée d’une oeuvre littéraire classique pour apprendre le vocabulaire au lieu d’une liste de mots
  • des travaux manuels pour pouvoir se débrouiller dans la vie de tous les jours
  • l’étude de l’appréciation de l’art (peinture et musique)
  • l’étude de la poésie et de Shakespeare
  • l’apprentissage de plusieurs langues comme le français, le latin, l’allemand et l’italien